A a

Idées reçues

La SEP en questions – partie 5

Il existe différentes formes de SEP : vrai ou faux ?

Les signes de la maladie, l’évolution et les manifestations de la SEP sont différents d’une personne à l’autre. On distingue : Les formes rémittentes (de loin les plus fréquentes) : il s’agit d’une évolution par poussées successives de la maladie qui peuvent être plus ou moins espacées. Les poussées peuvent être totalement résolutives ou parfois laisser une discrète séquelle. Les formes progressives (moins fréquentes) : elles se caractérisent par une évolution progressive, dans le temps, de symptômes neurologiques. Certains patients développent d’emblée une forme progressive. D’autres patients voient apparaître une forme progressive après des années d’évolution par poussées.

Le stress provoque des poussées : vrai ou faux ?

Il est difficile de répondre à cette question. Le stress lié au surmenage quotidien n’a probablement pas d’influence. En revanche, l’influence d’un gros stress (deuil, stress post-traumatique) reste débattue. Comme pour toute maladie auto-immune, ce type de stress peut classiquement déclencher une inflammation. A contrario, le stress déclenche également une sécrétion d’adrénaline et de corticoïdes endogènes qui ont un rôle plutôt anti-inflammatoire.

Il faut supprimer le sel de son alimentation quand on est atteint de SEP : vrai ou faux ?

À ce jour, il n’y a aucune preuve concernant un rôle toxique du sel chez les patients atteints de sclérose en plaques. Il leur est néanmoins conseillé de suivre de bonnes règles hygiéno-diététiques et de limiter leur apport en sel.