Quels sont les troubles urinaires de la SEP ?

Ces troubles sont fréquents, précoces et altèrent de façon importante la qualité de vie.

Il s’agit d’envies fréquentes (« miction impérieuse »), de fuites urinaires, de difficultés à vider la vessie (« dysurie »), qui peut aller jusqu’au « globe vésical » (rétention urinaire).

Il est important de les explorer (échographie, ou « bilan urodynamique » qui évalue le fonctionnement de la vessie et du sphincter) et de les traiter car ils peuvent entraîner des infections urinaires ou constituer une « épine irritative » (stimulent la moelle épinière et augmentent la spasticité et la raideur des membres inférieurs).

Vous souhaitez en savoir plus sur les autres troubles liés à la SEP ? Rendez-vous sur la page Mieux Comprendre, Mes symptômes.