A a

Websérie

Épisode 3 – Préparation d’un voyage à l’étranger

Pascale, 55 ans, diagnostiquée il y a 20 ans

« Comme tous les ans, je pars 10 jours en Italie, à Rome, chez ma sœur. Son appartement est parfaitement adapté à ma situation, il est très spacieux et se trouve au rez-de-chaussée d’un immeuble. J’aime me promener dans cette ville et profiter du soleil, des parcs et des terrasses de cafés ! D’un point de vue pratique, je prends toujours plus de médicaments que nécessaire, au cas où. J’ai bien sûr ma carte européenne d’assurance maladie. J’emmène également mon fauteuil roulant, et je bénéficie d’une assistance spécifique à l’aéroport où l’attente est toujours très fatigante. »

Héloise, 32 ans, diagnostiquée il y a 3 ans

« Cette année, je réalise mon rêve : je pars 15 jours aux États-Unis avec mon compagnon. Au programme, road trip dans l’ouest américain avec visites des grands parcs nationaux. Au préalable, j’ai pris rendez-vous avec mon médecin traitant pour lui parler de notre projet, il m’a encouragée. Je pars avec mes médicaments, une prescription médicale et une note explicative, rédigée également en anglais. Nous avons fait appel à une agence de voyages pour l’organisation du séjour. Tout est prévu : transports, logements… J’ai besoin de ça pour partir sereine ! »

Olivier, 41 ans, diagnostiqué il y a 9 ans

« Je pars quatre jours à Oslo. Je supporte de moins en moins la chaleur, du coup, je préfère les pays du nord. Quatre jours c’est court, mais c’est un début ! Je vis seul et j’ai souvent du mal à me motiver pour partir, alors cette année, je tente la formule « séjours pour tous » que propose une agence de voyages. Des conseillers proposent des circuits qui s’adaptent aux problématiques de chacun (marche de courte durée, encadrement renforcé…). Si l’essai est concluant, je partirais peut-être plus longtemps l’année prochaine ! »

* Pour des raisons de confidentialité, ces prénoms sont des pseudonymes.