A a

Websérie

Ep 6 – Ma lutte contre la petite déprime de l’hiver qui s’installe

Pascale, 55 ans, diagnostiquée il y a 20 ans

« Pour moi, l’approche des fêtes de Noël, et plus particulièrement le passage vers la nouvelle année sont toujours source d’angoisse. Alors depuis 4 ans maintenant, je pars quelques jours avec des amis à la montagne, dans des hébergements labellisés « tourisme pour tous ». Au programme : fondues, scrabble et promenades en raquette, à mon rythme bien sûr. C’est une vraie coupure dans mon quotidien de citadine. L’air frais de la montagne me fait du bien. C’est toujours un moment joyeux, et le rire est le meilleur moyen que j’ai trouvé pour me détendre. »

Héloïse, 32 ans, diagnostiquée il y a 3 ans

« Dès qu’arrive le mois de novembre, je me sens toujours plus vulnérable, alors pour palier au stress et à la fatigue qui exacerbent mes symptômes, mon médecin traitant me prescrit des séances de « toucher-massage » effectuées par un praticien diplômé. Ce sont des massages doux, adaptés à ma situation. Les séances sont au début très rapprochées puis s’espacent progressivement. Tout en ayant le sentiment de prendre soin de moi, j’apprends à ressentir toutes les parties de mon corps souvent cachées en cette période de l’année, sous de gros pulls et pantalons. »

Olivier, 41 ans, diagnostiqué il y a 9 ans

«  En ce qui me concerne, c’est toujours la fatigue qui entraîne les baisses de moral, alors j’essaie surtout de vivre au rythme des saisons. Se coucher tôt est la règle numéro 1 que je me suis fixé. Par ailleurs, étant plutôt casanier, je prends le temps d’aménager mon appartement en vrai cocon. Je vis dans une région peu ensoleillée, j’attache donc une importance particulière aux éclairages. Et pour finir, je choisis une bonne série qui va me tenir en haleine plusieurs mois. »

* Pour des raisons de confidentialité, ces prénoms sont des pseudonymes.