Ma grossesse, mon allaitement

Puis-je avoir un enfant ?

La réponse en vidéo du Pr Sandra VUKUSIC, neurologue (Hôpital neurologique P. Wertheimer, Lyon)

Il n’y a aucune contre-indication de grossesse avec la SEP, mais il est important d’en parler avec votre neurologue pour la programmer dans une période où votre maladie est peu active et pour anticiper l’arrêt de certains traitements qui pourraient être néfastes.

SEP et famille ne sont pas incompatibles. Pour avoir plus d’informations à ce sujet, rendez-vous sur notre page Mon quotidien, Ma famille, Mon couple.

Mise en ligne le 29.05.2013

Puis-je continuer mon traitement si je suis enceinte ?

La réponse en vidéo du Pr Sandra VUKUSIC, neurologue (Hôpital neurologique P. Wertheimer, Lyon)

Certains traitements de la SEP sont contre-indiqués ou déconseillés au cours de la grossesse car ils entraînent un risque pour l’enfant. Ils seront arrêtés avant de programmer la grossesse. D’autres traitements pourront être poursuivis au moins jusqu’au diagnostic de grossesse, et la décision d’arrêter ou non ensuite le traitement sera prise par votre neurologue.

En cas de doute, votre réseau de soins est là pour vous accompagner. Pour mieux connaître le rôle de chaque intervenant, rendez-vous sur la page Mon suivi, Mon réseau de soins.

Mise en ligne le 29.05.2013

La SEP a-t-elle une influence sur ma grossesse ?

La réponse en vidéo du Pr Sandra VUKUSIC, neurologue (Hôpital neurologique P. Wertheimer, Lyon)

La grossesse au cours de la SEP se déroule de la même façon que chez toutes les autres femmes. Le suivi se fait également de la même manière, avec les mêmes examens. La seule différence : la grossesse sera suivie par le gynécologue en relation avec le neurologue.

Mise en ligne le 20.02.2014

La grossesse a-t-elle un impact sur ma SEP ?

La réponse en vidéo du Pr Sandra VUKUSIC, neurologue (Hôpital neurologique P. Wertheimer, Lyon)

Chez une femme qui a une sclérose en plaques, la fréquence des poussées est moins importante au cours de la grossesse. En revanche, il y a une augmentation du risque de poussée dans les 3 mois suivant l’accouchement.

Mais au total, à moyen ou à long terme, on considère que la grossesse a peu d’impact sur l’évolution de la maladie.

Mise en ligne le 12.06.2014

Que se passe-t-il si j'ai une poussée pendant ma grossesse ?

La réponse en vidéo du Pr Sandra VUKUSIC, neurologue (Hôpital neurologique P. Wertheimer, Lyon)

Si une poussée survient pendant votre grossesse, elle peut être traitée si nécessaire par corticoïdes. Mais, si les symptômes sont peu importants, on préfèrera éviter tout traitement médicamenteux.

Pour tout savoir sur les poussées, n’hésitez pas à consulter la page Mieux Comprendre, Ma SEP.

Mise en ligne le 15.05.2014

Pourrais-je avoir une péridurale lors de mon accouchement ?

La réponse en vidéo du Pr Sandra VUKUSIC, neurologue (Hôpital neurologique P. Wertheimer, Lyon)

La sclérose en plaques ne contre-indique pas en elle-même la péridurale, et elle n’aggrave pas le risque de poussée dans les 3 mois qui suivent l’accouchement.

La décision sera prise avec le médecin anesthésiste.

Il peut parfois y avoir des contre-indications, qui ne sont pas d’ordre neurologique, mais peuvent être dues par exemple à la prise de certains médicaments.

Mise en ligne le 16/10/2014

Comment se passe l'accouchement ?

La réponse en vidéo du Pr Sandra VUKUSIC, neurologue (Hôpital neurologique P. Wertheimer, Lyon)

Le déroulement de l’accouchement chez une femme qui a une sclérose en plaques est normal. La décision d’un accouchement par voie basse ou césarienne sera prise par l’obstétricien ou la sage-femme, mais nullement pour des raisons neurologiques.

Et une fois que Bébé est là ? Pour savoir comment parler de la SEP aux enfants, rendez-vous sur la page Mon quotidien, Ma famille, Mon couple.

Mise en ligne le 08.05.2014

Ai-je le droit d'allaiter mon bébé ?

La réponse en vidéo du Pr Sandra VUKUSIC, neurologue (Hôpital neurologique P. Wertheimer, Lyon)

En dehors de tout traitement, l’allaitement n’est pas contre-indiqué, c’est un choix personnel.
Le fait d’allaiter n’influence pas l’évolution de la maladie, et il n’y a rien de transmissible par le lait qui puisse affecter l’enfant, en dehors de tout traitement.
Si vous avez une poussée et êtes traitée par corticoïdes, il faudra tirer (et jeter) votre lait pendant la période de perfusion et les 4 à 6 heures qui suivent.

Pour plus d’informations sur la SEP et la famille, rendez-vous sur la page Mon quotidien, Ma famille, Mon couple.

Mise en ligne le 23/10/2014