Mon prêt immobilier

Est-il possible d’avoir un prêt immobilier en cas de SEP ?

Céline Rebelo
(assistante sociale au réseau SEP IDF Ouest)

Pour les personnes atteintes de sclérose en plaques, il est possible de souscrire à un prêt immobilier sous certaines conditions.

Mise en ligne le 12/05/2016

Quels sont les documents à fournir afin d’obtenir une assurance pour votre prêt immobilier ?

Pour assurer votre prêt immobilier, vous êtes libre de choisir l’assureur de votre choix. Celui-ci fixera le coût total de votre assurance, après avoir évalué le risque encouru. L’analyse du risque par l’assureur prend en compte plusieurs facteurs : votre situation de santé, votre âge, ainsi que le montant et la durée du prêt demandé.

Au cours de vos démarches pour obtenir une assurance, vous devrez remplir le questionnaire santé de l’assureur et fournir un bilan précis de votre état de santé avec l’aide de votre neurologue. N’hésitez pas à le solliciter pour vous aider dans cette démarche.

Afin de personnaliser votre dossier, il est également préconisé d’y joindre un document écrit de vos propres mains, dans lequel vous décrivez l’histoire et l’évolution de votre maladie, en indiquant par exemple l’âge auquel celle-ci a débuté, combien de poussées vous avez faites depuis et si vous travaillez ou non.

Pour plus d’informations :

Ameli.fr, le site de l’Assurance Maladie

Mise en ligne le 02/06/2016

Qu’est-ce que la convention AERAS et comment en bénéficier ?

Il s’agit d’un dispositif conventionnel appliqué par l’ensemble des banques et des assurances présentes sur le marché de l’assurance emprunteur. La convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) est une convention entre l’État, les assureurs, les banques et les consommateurs, qui prévoit notamment une meilleure information des demandeurs d’emprunts, un accès facilité à l’assurance invalidité, une plus grande transparence dans le traitement des dossiers, la mise en place d’un mécanisme limitant le poids des surprimes d’assurance et une médiation en cas de litige sur l’application de la convention. Elle est en vigueur depuis le 6 janvier 2007.

Elle n’ouvre donc pas un droit à l’assurance, mais a pour objectif de repousser les limites de l’assurabilité des personnes qui présentent un risque aggravé de santé.

Ainsi, la convention AERAS s’applique en cas de refus d’emprunt par le médecin conseil de la compagnie d’assurance. Votre dossier fera alors l’objet d’un examen plus personnalisé par un service médical spécialisé. Gardez à l’esprit qu’il vous faudra fournir un dossier complet sur votre état de santé.

En cas de refus d’assurance, il est légitime de demander au médecin de l’assureur de vous expliciter les raisons médicales qui ont conduit à ce refus. Vous pouvez également décider de saisir la Commission de médiation de la convention AERAS, chargée d’examiner les réclamations individuelles et de favoriser un règlement amiable des litiges.

Vous pourrez trouver plus d’informations à ce sujet sur les sites officiels :

Aeras-infos.fr, le site de la convention

Ameli.fr, le site de l’Assurance Maladie