A a

La SEP

Comprendre le système nerveux central pour décrypter la SEP

Le système nerveux central

Le système nerveux central correspond à tout ce qui se trouve à l’intérieur de la boîte crânienne et de la colonne vertébrale :

  • Le cerveau
  • La moelle épinière

Son rôle est de contrôler/réguler/coordonner toutes les grandes fonctions de l’organisme : motricité, sensibilité, perception (vision, odorat, audition, toucher, goût, fonctions intellectuelles, émotions, comportement, régulation des organes…).

Une atteinte du système nerveux central peut donc avoir de nombreuses conséquences.

La communication du système nerveux central avec l’ensemble de l’organisme s’effectue au travers d’un système nerveux dit périphérique : tous les nerfs périphériques émergent de la moelle épinière, à l’exception des nerfs crâniens.

Les neurones, cellules de base du système nerveux

Le neurone est la cellule de base du système nerveux chargée de la transmission des messages sous forme d’influx nerveux.

Un neurone se compose de 3 éléments :

  • le corps cellulaire,
  • les dendrites : courts prolongements du corps cellulaire,
  • l’axone : long prolongement entouré par la gaine de myéline.

L’influx nerveux circule toujours dans le même sens à l’intérieur du neurone : des dendrites vers le corps cellulaire, et du corps cellulaire vers l’axone.

Les neurones communiquent entre eux : les terminaisons axonales d’un neurone sont en connexion avec les dendrites des neurones suivants.

La myéline, un constituant essentiel du système nerveux

La myéline sert à isoler et à protéger les fibres nerveuses. Elle s’enroule autour des axones pour former ce qu’on appelle la gaine de myéline. Elle a aussi pour rôle de faciliter la conduction du message électrique.

La SEP est une maladie « démyélinisante », dans laquelle l’attaque de la myéline va entraîner une « démyélinisation » de l’axone (une destruction de la gaine de myéline), et donc perturber la transmission de l’influx nerveux.

Ainsi, une démyélinisation des fibres nerveuses au niveau du nerf optique va entraîner des troubles visuels (on parle de « névrite optique »).